Les Aiguilles de l'oubli. - Editions LC Skip to main content

Les Aiguilles de l’oubli.

5.00 out of 5 based on 6 customer ratings
(6 avis lecteurs)

17,00

Les Aiguilles de l’oubli – Alizée Amboise
ISBN : 9782376961475 Format : 15/21 Broché – 187 pages

Tout à la fois abandonnée et non adoptable, Alizée n’est pas la bienvenue dans ce monde. Elle grandit avec peu d’illusions et peu de rêves, presque invisible, mais cible facile. Plus cruels que des cris ou des coups, les silences de son entourage passé l’enferment davantage et alimentent les questions toujours plus nombreuses : quelles raisons à son abandon initial ? Quelle force lui a permis de s’accrocher à la vie ? Où puise-t-elle l’énergie qui la rend si résistante aux combats ? Comment n’a-t-elle pas renoncé à aimer ? En se saisissant des mots, Alizée affronte ses démons d’hier et se réconcilie peu à peu avec elle-même. Un beau récit de vie et de résilience pour se rappeler que la vie est parfois cruellement belle.

En dépit d’une enfance chaotique et mal engagée dans l’existence, Alizée Amboise trouve, par une détermination sans faille, une forme de stabilité. Mariée et mère de trois enfants, elle exerce pendant plus de vingt-cinq ans le métier d’enseignante. A la cinquantaine, une avalanche de coups l’assaille. A bout de souffle, elle entame une thérapie au cours de laquelle ressurgissent ses traumatismes enfouis. En chemin vers sa libération, elle ose, pour la première fois, prendre la plume et s’exprimer au grand jour.

Description

Les Aiguilles de l’oubli – Alizée Amboise
ISBN : 9782376961475 Format : 15/21 Broché – 187 pages

Tout à la fois abandonnée et non adoptable, Alizée n’est pas la bienvenue dans ce monde. Elle grandit avec peu d’illusions et peu de rêves, presque invisible, mais cible facile. Plus cruels que des cris ou des coups, les silences de son entourage passé l’enferment davantage et alimentent les questions toujours plus nombreuses : quelles raisons à son abandon initial ? Quelle force lui a permis de s’accrocher à la vie ? Où puise-t-elle l’énergie qui la rend si résistante aux combats ? Comment n’a-t-elle pas renoncé à aimer ? En se saisissant des mots, Alizée affronte ses démons d’hier et se réconcilie peu à peu avec elle-même. Un beau récit de vie et de résilience pour se rappeler que la vie est parfois cruellement belle.

En dépit d’une enfance chaotique et mal engagée dans l’existence, Alizée Amboise trouve, par une détermination sans faille, une forme de stabilité. Mariée et mère de trois enfants, elle exerce pendant plus de vingt-cinq ans le métier d’enseignante. A la cinquantaine, une avalanche de coups l’assaille. A bout de souffle, elle entame une thérapie au cours de laquelle ressurgissent ses traumatismes enfouis. En chemin vers sa libération, elle ose, pour la première fois, prendre la plume et s’exprimer au grand jour.

Informations complémentaires

Poids 0.267 kg
Dimensions 3 × 15 × 21 cm

6 avis pour Les Aiguilles de l’oubli.

  1. Durine

    Je n’ai pas pu décrocher de tes mots/maux, et ces 189 pages m’ont paru, alors qu’elles ne s’y prêtent pas, être une balade, certes mélancolique, mais j’y ai trouvé une force et une beauté qui n’existent nulle part ailleurs! Arrivé au bout de ce long périple, on se rend bien compte que tu as vaincu avec talent, douceur, rage, humilité et humanité, tous ces démons bien trop réels!
    Tu as un vrai talent, mais c’est parce que c’est lié à la très belle personne que tu es! Tu sais pourquoi tu es une force de la nature? Parce que personne n’aurait pu survivre à tout ça! Tu réussis à mettre de la poésie dans l’horreur, et ça en devient étrangement beau!
    De ta photo de couverture, j’en ai vu de l’innocence, et je vois désormais la victoire.
    L’univers nous a placé sur un même chemin, et je l’en remercie.

  2. pointier

    Ce p’tit bout de femme, l’air de rien, est d’une force extraordinaire et elle raconte son voyage dans la vie dans ce livre, poignant, touchant, dur mais si beau! Elle nous force à nous plonger dans les blessures de nos âmes et de nos amours déçues. Elle aide à panser ce qui n’est plus (et qui n’a parfois jamais été).
    Bref, un talent incroyable est né, alors si vous voulez découvrir cette nouvelle auteure, allez visiter sa page, partagez-la, et n’hésitez pas une seule seconde à vous procurer son livre! Elle m’a dit « Peut-être n’aiderai-je que deux personnes, mais ça sera déjà ça! » Elle en a déjà aidé une 😊

  3. jourdin

    Quelles terribles épreuves a traversé cette petite poupée durant toute son enfance.
    Quel courage…. Il va falloir panser toutes ces maltraitances physiques et psychologiques.
    Bravo pour cette première autobiographie !
    Alizée ne doutez surtout pas de votre force, continuez d’avancer. Vous n’êtes plus la petite Alizée d’autrefois, vous devez être un jolie brin de bonne femme ayant aujourd’hui la plus belle des richesses : votre homme et vos enfants. Battez vous pour anéantir ce reste de passé…

  4. Fabienne Lajaunie

    Ce texte est un témoignage à la fois calme et brûlant d’une expérience de vie hors du commun, témoignage des capacités de résilience de l’être humain, de la résistance de la brindille dans la tempête. Une écriture dense, ramassée, de l’urgence… urgence de vivre, de tenir, d’avancer… à l’image de son auteur, boule resserrée d’énergie et de vigueur. Un témoignage de la candeur alliée à un courage qui s’ignore et qui signe une page exemplaire de l’humanité.

  5. tuyre

    C’est dans l’erreur que nous apprenons et du fait d’apprendre alors nous construisons. Et oui c’est de moi……. comme quoi l’analyse peut apporter de grandes réponses dans notre façon d’être et ainsi avancer et renforcer les fondations de notre vie. Merci Alizée. Tu n’as pas été dans cette erreur mais tu as été une victime et malgré tout, tu as construit un édifice tellement fort. On se connaît depuis au moins 18 ans et finalement c’est dans ton histoire que j’ai trouvé ma force. Jamais tu ne t’es confié comme tel. Magnifique récit ! Je le conseille à tous la lecture de ce très beau témoignage.

    Pascal F.

  6. AOURY

    Je viens de terminer la lecture de ton livre « Les aiguilles de l’oubli ». Je l’ai dévoré. J’allais dire très facile à lire mais non vraiment pas facile…tu as su exprimer ton ressenti mais aussi les bons côtés de la vie qui t’ont fait tenir. Tu m’avais déjà un peu parlé de la famille qui t’a élevé, mais comment imaginer ce que tu avais vécu… Je te redis toute mon amitié, et j’admire la belle famille que tu as su bâtir avec Alex.

    Nathalie M.

Ajouter un avis

Facebook
Twitter
Instagram

Panier