Publié le

Pionnières des soins

Pionnières des soins

Félicitations à notre auteure Marie-Pascale Schuller, qui en digne représentante des Pionnières des Soins, signe le coup de cœur du jury du Groupement des Ecrivains Médecins.

Qui sont-elles ? Qui allez-vous rencontrer ?
Des pionnières des soins infirmiers, des infirmières organisatrices de réseaux, des psychanalystes, des femmes médecins de spécialités variées : gynécologue, psychiatre, chirurgienne, pédiatre, soins palliatifs, pneumologue. Ces femmes ont osé. Célèbres en leur temps, l’histoire les a ensevelies, comme tant d’autres créatrices. Déterminées et courageuses, elles ont accompli leur destin et ouvert les portes pour les générations suivantes.
Chaque description de pionnière-soignante est accompagnée de portraits de pionnières contemporaines, dans un autre domaine d’activité.
Pour permettre aux lecteurs et lectrices de mieux les comprendre dans leur contexte historique et institutionnel, ces portraits sont précédés d’une partie didactique relatant l’histoire des femmes en France.

Marie-Pascale Schuller

Marie-Pascale Schuller est médecin spécialisée en pneumologie. Sa pratique médicale a été variée passant par l‘hôpital, la recherche fondamentale, la recherche appliquée, la médecine de précarité, l’évaluation scientifique et l’exercice plus classique en cabinet médical de ville.
Durant ses études, elle a appris sans réfléchir la dénomination des maladies. Beaucoup étaient identifiées par le patronyme de leurs découvreurs, conférant à ceux-ci une postérité par leur entrée dans les traités médicaux. Nommer les maladies par leurs seuls noms propres participe à la structure patriarcale de notre profession. L’importance des figures masculines est ancrée dans notre imaginaire collectif médical.
Dans l’histoire des soins, comme dans tant d’autres secteurs de l’histoire, les contributions des femmes ont sombré dans l’oubli et sont recouvertes par des images d’Épinal : infirmière vieille-fille dévouée jour et nuit ou infirmière aguicheuse au décolleté généreux. Leur contribution à l’histoire des soins n’est pas mise en valeur. L’histoire des femmes médecins est ignorée. L’auteure, dans son parcours féministe, a progressivement pris conscience de ces lacunes et a souhaité les combler.

Plusieurs conférences devant des publics médicaux et para-médicaux lui ont confirmé l’intérêt des soignantes, et même des soignants, à mieux connaître les pionnières dans l’histoire des soins. C’est ainsi qu’est né ce livre, avec une volonté didactique, comme un acte féministe d’appropriation par les femmes de leurs héroïnes.

Marie-Pascale Schuller est l’auteure d’un premier roman Père, Fille, publié en 2015 aux éditions LC., paru également sous forme de DVD audio interprété par l’auteure elle-même.

Publié le

Le Salon Nau Belles Rencontres Littéraires de Pouliguen

Le Salon Nau Belles Rencontres Littéraires de Pouliguen

Ouest France du 20 mai 2018

Organisé par l’association culturelle pouliguennaise “Le Sel des Mots” autour des métiers du livre est devenu une institution en presqu’île.

Une ambiance chaleureuse:

“La présence, nouvelle, des représentants des collectivités locales, de notre députées Sandrine Josso ou de Franck Louvrier, vice président de la région nous réjouit grandement” Yves Le Leuch, président de l’association.

Une grande affection:

“Delphine éprouve une grande affection pour ce salon qui l’a toujours bien accueillie, où l’on a toujours apprécié son travail” Guillemette Resplandy-Taï auteure représentant l’éditrice Delphine Montalant.

Une convivialité:

“Je suis ravie d’être ici.” rapporte Cécile Langlois des Éditions LC.

Des visiteurs conquis:

“Ce salon est l’opportunité de découvrir des textes qu’on n’aurait aucune chance de trouver dans la presqu’île ou même dans la région.”, Michel, visiteur.

Publié le

#MeToo – La presse en parle

Modèle photo : Muriel Pouey Photo: GEK

#MeToo – La presse en parle

Le livre en question

#MeToo Viol, briser le silence

Dans ce nouvel ouvrage dont un extrait est téléchargeable ici, #MeToo Viol, briser le silence, Corinne Van Lœy dénonce le terrorisme de la culture du viol et l’omerta qui l’entoure, qu’il convient de briser.

Même si les langues se délient à la suite de l’affaire Weinstein et des mouvements #MeToo et #balancetonporc, l’analyse faite des agressions sexuelles et des viols par nos sociétés contribue encore souvent à banaliser, minimiser, excuser, voire encourager les violences en les justifiant par l’exercice de l’autorité et la nature de la sexualité masculine.

À travers l’histoire, les civilisations, les cultures et l’éducation, l’auteure propose une étude détaillée du viol et des agressions sous toutes leurs formes, du déni qui les entoure, surtout dans l’environnement proche des victimes, et décrypte les traumatismes causés et leurs conséquences. Dès lors, quelles solutions peut-on apporter ? Elles passent par une meilleure protection des victimes, possible par la libération de la parole, la formation des personnels soignants, l’éducation et par des sanctions judiciaires équitables.

L’auteure

Corinne Van Lœy est psychologue, hypnothérapeute spécialisée dans le traitement du traumatisme, auteurs de nombreux ouvrages.

PROMOTION : Frais de port offert jusqu’au 30 mai 2018

Publié le

Pionnières des soins – La presse en parle

Pionnières des soins – La presse en parle :

 

Le livre en question

Pionnières des soins et autres pionnières dans l’histoire des femmes

Qui sont-elles ? Qui allez-vous rencontrer ?
Des pionnières des soins infirmiers, des infirmières organisatrices de réseaux, des psychanalystes, des femmes médecins de spécialités variées : gynécologue, psychiatre, chirurgienne, pédiatre, soins palliatifs, pneumologue. Ces femmes ont osé. Célèbres en leur temps, l’histoire les a ensevelies, comme tant d’autres créatrices. Déterminées et courageuses, elles ont accompli leur destin et ouvert les portes pour les générations suivantes.
Chaque description de pionnière-soignante est accompagnée de portraits de pionnières contemporaines, dans un autre domaine d’activité.
Pour permettre aux lecteurs et lectrices de mieux les comprendre dans leur contexte historique et institutionnel, ces portraits sont précédés d’une partie didactique relatant l’histoire des femmes en France.

Marc-Antoine Authier a dessiné d’un trait vif et contrasté les visages de nos pionnières des soins.

Marie-Pascale Schuller

Marie-Pascale Schuller est médecin spécialisée en pneumologie. Sa pratique médicale a été variée passant par l‘hôpital, la recherche fondamentale, la recherche appliquée, la médecine de précarité, l’évaluation scientifique et l’exercice plus classique en cabinet médical de ville.
Durant ses études, elle a appris sans réfléchirla dénomination des maladies. Beaucoup étaient identifiéespar lepatronyme de leurs découvreurs, conférant à ceux-ci une postérité par leur entrée dans les traités médicaux. Nommer les maladies par leurs seuls noms propres participe à la structure patriarcale de notre profession. L’importance des figures masculines est ancrée dans notre imaginaire collectif médical.
Dans l’histoire des soins, comme dans tant d’autres secteurs de l’histoire, les contributions des femmes ont sombré dans l’oubli et sont recouvertes par des images d’Épinal : infirmière vieille-fille dévouée jour et nuit ou infirmière aguicheuse au décolleté généreux. Leur contribution à l’histoire des soins n’est pas mise en valeur. L’histoire des femmes médecins est ignorée. L’auteure, dans son parcours féministe, a progressivement pris conscience de ces lacunes et a souhaité les combler.
Plusieurs conférences devant des publics médicaux et para-médicaux lui ont confirmé l’intérêt des soignantes, et même des soignants, à mieux connaître les pionnières dans l’histoire des soins. C’est ainsi qu’est né ce livre, avec une volonté didactique, comme un acte féministe d’appropriation par les femmes de leurs héroïnes.

Marie-Pascale Schuller est l’auteure d’un premier roman Père, Fille, publié en 2015 aux éditions LC., paru également sous forme de DVD audio interprété par l’auteure elle-même.

Lien pour le site internet de Marie-Pascale Schuller

Publié le

La forêt de Phénoméno – La presse en parle

La forêt de Phénoméno

Théo et Léa se rencontrent pour la première fois.

En jouant dans le magasin de farces et attrapes de la maman de Léa, ils découvrent un coffre. Les enfants ne se doutent pas qu’il est magique. Lorsqu’il se referme sur eux, ils se sentent transportés dans les airs et atterrissent quelques instant plus tard dans une immense forêt.

Après avoir repris leurs esprits, ils font la connaissance de Phénoméno, le gardien du lieu. C’est un caméléon qui a plus d’un tour dans sa poche. La forêt semble sui obéir et produit sous les yeux étonnés de Théo et Léa de drôles de phénomènes.

Retrouvez le livre de Laurence Poitou

Le livre “La forêt de Phénoméno” est disponible sur le site des Éditions LC